Interview / Eless le 100 (fr)

…für die deutsche Version hier klicken…

Riesiko: Bonjour Eless Le 100, pour le dèbut, tu peut t’introduire un peut?

Eless le 100: C’est Eless le 100, j’ai 20 ans, je suis rappeur… musicien, comme j’aime bien dire.

R: L’année dernière, tu as publié ton premier album „Rô“.. Qu’est-ce que tu peut dire de ton procès de travail.. c’est comment?

E: En fait l’histoire est assez drôle. Il y’a deux ans à peu près, avec un pote que je considère comme mon frère et qui était producteur, on s’est dit qu’on devait s’tailler ensemble de notre entourage pour avoir des nouvelles inspis’, et de faire de la musique ensemble. On avait un appart à Marseille et un jour j’ai eu envie de rapper. Au début je faisait de la prod aussi j’avait fait l’instru de 2, 3 mois, mais le mix et la plupart des instrus c’est le frérot QB qui les faits.
Donc en fait notre studio c’était notre apart, mes parents m’avait offert un petit micro pour des podcasts et dans notre salon-cuisine j’enregistrai pendant que dans la chambre d’à côté mon meilleur pote faisait une autre instru ou un mix c’était le rêve, j’avais la version piratée d’un logiciel, que j’utilise toujours hahah, et j’mettait de l’autotune dessus et on était à fond. On pensait qu’à ça, pendant le Taff j’écrivait, après l’Taff on rentrais on s’y mettait direct jusqu’à minuit et plus.

R: Et ce qu’était le défi le plus grand pour toi pendant la création?

E: En fait y’en avait pas vraiment, j’me posait même pas la question quoi faire, c’était ma vie quotidienne, notre vie quotidienne. Je faisait c’que je kiffait et ça me suffisait pour être heureux et c’est à ce moment la aussi que t’es convaincu de c’que tu fait et que tu avance le plus vite. Mon seul problème dans tout ça c’est que j’suis une merde en com,je suis c’qui s’passe sur les réseau mais j’suis pas quelqu’uns qui a l’habitude de mettre des storys tout le temps et en vrai quand tu veux te faire connaître c’est ce qu’il te faut de nos jours, il faut être présent sur les réseau, plus les gens te voit mieux c’est… et moi j’suis pas quelqu’un de comme ça, j’me forçait mais c’est jamais devenu un reflex. Donc en fait il te faut quelqu’un qui te le fait et pour ça faut d’la tune, mais j’m’en foutait parce que je savait et j’en suis toujours convaincu que si je trouve la bonne oreille et la bonne personne qui peux me pistonner ou m’organiser une bonne communication de mes sons c’est bon je perce. 



R: Sur le nouvel album du Rapper allemand Retrogott on trouve le vers „Weil Jazz und Funk die Basis meiner Lieder sind“ („parce que le Jazz et le Funk sont la base de mes chansons“) – c’est aussi vrai pour toi? Quels sont tes racines musicales?

E: J’ai grandi en jouant du piano, je prenait des cours et quand j’avais dans les 14 – 15 ans j’pense, j’ai découvert le Jazz. J’en écoutait beaucoup et quand je jouait j’partais dans des impros Jazz.
C’est sur que ça m’a donné une bonne base musicale, ce qui m’aide surtout à faire des instrus, mais aussi dans le rap, ça m’as appris la musique on pourrait dire. Les harmonies les accords des trucs comme ça c’est le piano qui m’as donné ça. Tout ça c’est aussi mon père qui lui-même est musicien et qui m’as montrer et appris pleins de choses. Aujourd’hui j’écoute beaucoup de styles de musique différents et je m’y connaît plus ou moins bien mais je suis quelqu’un qui apprend vite et quand j’entends quelque chose qui me plaît j’le réécoute sur mes écouteurs et ça peut me donner de l’inspi ou juste des nouvelles idées. Ça peut être n’importe quoi, n’importe quel style, dites-vous, moi ça peut passer de Barry White à un son house – techno en deux secondes. 

R: Si on écoute ton album Rô, c’est directement claire que t’habite à Marseille et que tu l’aime vraiment bien. Quels sont les influences que la ville a sur toi e ta musique?

E: Marseille, c’est une ville dans laquelle le rap français joue un très grand rôle. Tout le monde écoute les sons en voiture sur la rue chez le coiffeur n’importe où. Dans cette ville c’est le mélange de culture, de gens qui partagent et qui s’intéressent à toi. Ici tu apprends des choses que tu n’apprend pas autre part, ça fait prendre confiance. Tu relativise aussi. Et ça donne envie de profiter de c’qu’on a et de faire ce dont on a envie, parce que en vrai les gens ici ils sont un peu comme ça aussi. C’est l’ambiance de cette ville qui m’as inspiré et qui m’as fait kiffer c’que je fais.

R: Tu as des projets courants?

E: Je fait des sons. Surtout là en ce moment de confinement ou j’ai beaucoup de temps pour moi je passe mes journées à travailler sur des nouveaux sons. Je ne pense qu’à ça en ce moment. J’écris j’enregistre, en plus mon producteur il a plein de temps aussi c’est ça qui est bien, il me sort des nouvelles instrus tout les jours.
Mais à part j’pense en sortir dans les semaines qui viennent. Il y a le produit d’une collaboration avec un rappeur allemand qui va sortir bientôt j’pense.
Et à part ça j’peux juste dire que ça avance, je ne suis pas quelqu’un qui sort des sons tout les mois, je prend mon temps et j’me casse la tête sur chaque détail, si c’est pas parfait à mes oreilles je refait, c’est comme ça.

R: Shout – Outs?

E: Oui, à mon producteur et surtout un pote qui me restera toujours dans le cœur. QBTZ. c’est une personne que je considère comme un frère, j’ai grandi avec lui, grandi dans la musique avec lui. C’est avec lui que j’ai produit mon album. En vrai sur l’album au final il y a mon nom, mais c’est à deux qu’on l’as fait, avec ma voix, son mixage, ses prods et ses oreilles aussi. Sans lui aujourd’hui il y aurait pas d’album et je ne sais même pas si il y aurait Eless le 100. 
En tout cas en vrai les créateurs de cet album c’est Eless le 100 et QBTZ.

Ein Kommentar zu “Interview / Eless le 100 (fr)

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

%d Bloggern gefällt das: